Calais : Une enquête pour des soupçons de violences policières sur des migrants

11 - Septembre - 2022

Le parquet de Boulogne-sur-Mer a demandé une enquête à l’IGPN après avoir été saisi de plaintes d’associations dénonçant notamment des coups portés au visage de migrants
Par : La rédaction : 8 septembre 2022

Le parquet de Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, a ouvert une enquête pour « d’éventuelles violences commises par personnes dépositaires de l’autorité publique ». Une démarche dont l’origine est un signalement par des associations de violences policières sur des migrants à Calais survenues en août.

A la réception du signalement, « j’ai saisi l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) de Lille pour enquêter sur les faits qui m’ont été signalés », a précisé à l’AFP le procureur de Boulogne-sur-Mer, Guirec Le Bras, précisant que les investigations « commençaient ».

Des « coups au visage » et des « coups de pied au sol »
Les faits présumés, qui remontent à la nuit du 22 au 23 août, sont relatés dans un communiqué de Human Rights Observers (HRO), un projet soutenu par l’Auberge des Migrants et Utopia 56. Les victimes ont rapporté aux associations qu’un groupe de migrants, originaires d’Érythrée, s’était rendu ce soir-là « sur le parking d’une station-service de Calais afin d’essayer de monter dans un camion avec l’espoir de rejoindre le Royaume-Uni ».

Une fois sur place, « à la vue d’un camion de CRS, une partie du groupe » a fait demi-tour « et seules deux personnes âgées de 18 ans » (…) Lire la suite sur 20minutes

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Première édition des Assises Européennes du Journalisme : Comment les médias ...

27 Novembre 2022 0 commentaires
C'était la dernière table-ronde de la première édition des Assises Européennes du Journalisme, vendredi, à Bruxelles: "Migrations...
Demande de renseignement

Contactez nous au

07 69 67 77 43

ou